Tech-Tutos

Piloter la domotique MyHOME de Legrand avec iOS et HomeKit

Aujourd’hui nous allons parler de MyHOME, encore ? Oui, il restait un point que je n’avais pas abordé, c’est le contrôle à travers iOS. Certains me l’avaient demandé. N’appréciant pas beaucoup Apple, j’avais laissé ce tutoriel de côté. Je peux vous dire que ce feeling envers cette marque ressort à chaque repas de famille (mon frère étant à l’opposé).

Dans les lignes qui vont suivre, nous verrons comment contrôler sa domotique MyHOME de Legrand à l’aide d’un appareil équipé d’iOS comme l’iPhone ou l’iPad. L’idée de cet article est d’intégrer à l’application native « Maison » d’iOS les composants de votre maison afin que vous puissiez les contrôler naturellement avec votre appareil. Le deuxième point sera bien évidemment le contrôle à travers l’assistant vocal d’Apple : Siri. Le contrôle vocal que l’on a déjà mis en place pour Google Home/Assistant et Amazon Echo/Alexa dans les articles précédents.

Pré-requis

Avant d’aller plus loin, vous devez avoir installé le logiciel d’automatisation openHAB ainsi que l’extension MyHOME vous permettant de contrôler la domotique de Legrand à travers son interface. Je vous renvoie à mon article précédent intitulé Contrôler la domotique MyHOME de Legrand avec openHAB vous donnant les détails pour cette mise en place.

Installation de HomeKit

L’un des nombreux avantages d’openHAB est qu’il propose diverses extensions compatibles avec des services variés.

L’extension « HomeKit Integration » permet d’exposer openHAB comme un pont utilisant le protocole de HomeKit.

HomeKit c’est quoi ? Il s’agit de l’écosystème de domotique signé Apple. Il est compatible avec de nombreux appareils comme les célèbres ampoules Philips Hue ou les caméras Netatmo. A l’instar de Google ou Amazon, il se contrôle à travers son assistant vocal qu’est Siri.

Pour l’installer, rendez-vous dans l’interface d’administration Paper UI de openHAB. Dans la partie « Add-ons », puis dans l’onglet « MISC », vous trouverez l’extension à installer. Cliquez sur le bouton « INSTALL ».

Installation de l'extension "HomeKit Integration" dans openHAB
Installation de l’extension « HomeKit Integration » dans openHAB

Une fois installé, vous retrouverez les paramètres de l’extension dans la partie « Configuration » puis « Services ».

Configuration de l'extension "HomeKit Integration" dans openHAB
Configuration de l’extension « HomeKit Integration » dans openHAB

Dans ces paramétrages, vous retrouverez des configuration diverses, par exemple le port du pont HomeKit déclaré, par défaut le 9124. Vous pouvez définir une interface réseau ou bien utilisé celle par défaut de votre serveur openHAB. Enfin, la partie importante de cette configuration est le code PIN qui vous sera nécessaire lors de la configuration côté iOS. Un code vous est proposé par défaut. Bref, pas grand chose à modifier pour un fonctionnement basique.

Définition des éléments dans openHAB

Afin de pouvoir contrôler les éléments de la maison définit dans le fichier « items » de openHAB, il vous faudra effectuer quelques modifications dans le but de faire reconnaître ces derniers.

La particularité de HomeKit est qu’il organise votre maison en accessoires. Il y a en a deux types : simple ou complexe. Le type simple est représenté par les lumières, les commutateurs… Les types complexes sont des éléments comme le thermostat qui est un groupe composé de plusieurs modes et capteurs.

Lumières

Dans le fichier de définition de vos appareils (pour moi btcino.items), ajoutez l’étiquette « Lighting » à votre lumière déjà configuré pour la domotique MyHOME. Placez ce mot entre crochets et guillemets tel que :

Switch LumiereBureau "Lumière bureau" (Bureau, Lights) ["Lighting"] {bticino="if=webserver;who=1;what=1;where=17"}

Cette phase est identique pour Amazon Alexa ou Google Assistant. Si vous avez déjà configuré ces éléments pour l’un des assistants, vos lumières devraient être automatiquement reconnues.

Prises

La configuration sera identique pour les autres éléments, le mot clé uniquement changera. Pour les prises, nous utiliserons le mot clé « Switchable » tel que :

Switch PriseCuisine "Prise cuisine" (Cuisine, Plugs) ["Switchable"] {bticino="if=webserver;who=1;what=0;where=72"}

Volets

Enfin, la dernière partie de mon habitation contrôlable à travers la domotique MyHOME de Legrand : les volets roulants. La manipulation est identique, dans le fichier xxx.items tel que :

Rollershutter VoletBureau "volet roulant bureau" (Bureau, RollerUpShutters) ["Switchable"] {bticino="if=webserver;who=2;what=0;where=88"}

D’après la documentation, le mot clé « Switchable » devrait fonctionner, mais comme Amazon Alexa, je n’ai pas réussi à le faire fonctionner.Le mot clé « WindowCovering » existe dans ce cas, mais HomeKit ne trouve plus l’élément lorsqu’il possède cette étiquette.

Ici, pas de possibilité de se rabattre sur une solution de secours avec IFTTT, comme dans l’article concernant Alexa, HomeKit n’étant pas disponible sur cette plateforme.

Configuration dans iOS

Passons ensuite à la configuration dans iOS. Ici, je prendrai comme exemple un iPhone, tout simplement car je ne possède pas d’autre appareil Apple, mais cela fonctionne pour tout appareil gérant HomeKit : de l’Apple Watch jusqu’au HomePod.

Commencez par installer l’application « Maison » si vous l’avez supprimé de votre téléphone. Pour cela, utilisez le classique App Store et installez l’application fournit par Apple.

Après avoir démarré l’application, ajoutez un nouvel accessoire en cliquant sur le bouton « + » en haut à droite de l’application. Votre appareil iOS scannera alors le réseau pour trouver votre pont HomeKit (ici openHAB). Il vous sera alors demandé d’associer votre accessoire. Utilisez le lien « Code absent ou impossible à scanner ». En sélectionnant cet accessoire, l’application vous demandera d’entrer le code PIN vu précédemment dans la configuration de l’extension « HomeKit Integration ». Un message vous signalera enfin que votre produit n’est pas certifié.

Une fois votre pont configuré, vous verrez alors apparaître l’ensemble des éléments que vous avez identifiés dans openHAB. Vous pourrez alors les retrouvez dans l’onglet « Pièces ». Vous pouvez alors les ranger par pièce et les ajouter à vos éléments favoris.

L’avantage d’avoir des éléments en favoris est que vous les retrouverez rapidement dans la barre d’état de votre appareil iOS.

L’utilisation de la domotique dans iOS

A travers l’application Maison que l’on vient de configure, il vous est maintenant possible de contrôler votre domotique filaire MyHOME de Legrand. L’application est bien pensée. Des raccourcis apparaîtrons même dans votre barre de raccourcis iOS, son intégration au téléphone est donc très bien.

Accès aux raccourcis sur iOS pour le contrôle de la maison
Accès aux raccourcis sur iOS pour le contrôle de la maison

La seconde possibilité pour utiliser votre domotique MyHOME est bien évidemment l’assistant vocal made in Apple, j’ai nommé Siri. De la même façon qu’un Google Assistant ou Alexa, ce dernier va s’exécuter quand vous allez lui demander d’allumer ou d’éteindre une lumière de votre habitat.

L’automatisation

Ici, impossible de réaliser des routines d’automatisation uniquement avec ma configuration. Si vous souhaitez créer des scénarios de vie, il vous faut un appareil comme le HomePod ou l’Apple TV qui sera le concentrateur. Vous pouvez également utiliser un iPad, à condition qu’il reste chez vous et qu’il ait toujours de la batterie. Alors oui, on reste sur un fonctionnement local mais le fonctionnement reste quand même étrange.

Automatisations dans l'application Maison dans iOS
Automatisations dans l’application Maison dans iOS

Comparaison avec les autres assistants

Après avoir installé et configuré les 3 principaux assistants : Amazon Alexa, Apple Siri et Google Assistant, il en ressort que Google comprend mieux le langage naturel (même si ce dernier n’est pas parfait).

Ce que j’ai apprécié sur la configuration du pont HomeKit, c’est que mon installation fonctionne en local, ce qui est un bon point.

Par contre, pour ce qui est du fonctionnement en dehors de votre maison, il vous faudra également posséder un appareil comme un HomePod ou une Apple TV pour servir de Hub auquel vous pourrez vous connecter de l’extérieur. De mon côté, j’ai testé de me connecter en VPN à ma maison, je n’ai pas pu contrôler les éléments de la maison sans concentrateur. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page d’Apple correspondante.

Ce qui me désappointe un peu plus, c’est le manque d’intégration de HomeKit/Siri avec IFTTT. Même si cela fait un peu bricolage dans certains cas, IFTTT permet de se sortir de situations parfois difficiles en matière d’interconnexion. Ici, c’est clairement un manque. Ce dernier permet aussi de rendre compatible facilement un matériel ou un service non compatible de base. Il faudra redoubler d’imagination dans ces cas précis concernant Apple.

Conclusion

Voila, c’est terminé. Pour conclure, il parait plus complexe d’utiliser le système Apple, tout simplement parce qu’il vous faudra plus d’équipement pour créer des scénarios et pouvoir utiliser votre système depuis l’extérieur. Comme d’habitude, si vous avez déjà tous vos appareils chez ce fabricant, vous pourrez aller plus loin dans l’utilisation.

Concernant les assistants vocaux, je dirais que les expériences sont globalement identiques. Il plaira à chacun son assistant selon son besoin et les détails qui vous ne rebutent pas chez ce dernier. Pour ma part, j’ai fait mon choix du côté de Google et pas une journée ne passe sans que je contrôle ma domotique MyHOME de Legrand sans mon assistante. Je suis complètement satisfait par l’utilisation de la voix pour contrôler ma maison.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer